Retour à l'accueil
Désastreux incendie sur le Chemin des Îles!
(09-01-2018) À Lévis, le Chemin des Îles revêt plusieurs facettes. Au plan historique, c’est l’une des plus anciennes voies de communications du territoire lévisien.

Au carrefour de l’autoroute 20, les activités à caractère industriel sont bien visibles à des kilomètres à la ronde mais dans un périmètre bien circonscrit. Par contre, à quelques lieus au sud, côtoyant la Rivière Etchemin, le monde rural reprend sa place avec sa route sinueuse s’échelonnant par monts et par vaux et ses collines parsemées de « pieds de vaches ». Un véritable monde de carte postale.

C’est dans ce décor bucolique qu’un drame s’est joué, dimanche le 7 janvier pour une famille terrienne. Vers 14h00, un automobiliste rapporte, à la centrale 911, voir de la fumée s’échapper d’un immense édifice de ferme abritant une centaine d’animaux dont, en majorité, des vaches laitières.

Branle-bas de combat au Service de Sécurité Incendie de la Ville de Lévis. Les alarmes se succèdent les unes aux autres et, dès 14h09, les membres bénévoles du Club Urgence Rive-Sud Lévis sont alertés de la situation. Le véhicule 1600, qui offre un service de cantine aux pompières et pompiers, est amenée sur les lieux de même que le véhicule sanitaire du Service.

Comme c’est souvent le cas en monde rural, les systèmes d’aqueduc sont inexistants et, dans le cas d’un sinistre, l’alimentation en eau repose sur la flotte des camions citernes – Lévis en possède cinq au sein de son service des incendies -. Un appel spécial a même été fait au Service de la Protection incendie de Saint-Henri pour s’assurer les services d’une citerne supplémentaire.

Vers 22h15, le véhicule 1600, a regagné la caserne numéro 5 du secteur de Pintendre et des membres ont procédé à l’avitaillement du véhicule et à une opération nettoyage afin d'être fin prêt pour le prochain appel.
Texte : Jean-Luc Lemieux.
Photos : Jean-Luc Lemieux et Gaétan Aubin.

Retour en haut